Que soigne la phytothérapie ?

Guide complet

Tout ce qu’il faut savoir concernant la phytothérapie

Vous vous intéressez à la santé par les plantes et souhaitez en savoir plus concernant la phytothérapie ? Vous êtes au bon endroit. Dans cet article, découvrez en un rien de temps ce que soigne la phytothérapie. Vous pourrez ainsi vous familiariser avec cette médecine douce et l’intégrer en toute sérénité à votre quotidien.

Que soigne la phytothérapie ? Dossier complet

Origine de la phytothérapie

Les premières traces gravées sur une tablette de pierre concernant l’utilisation des plantes date de -3000 av. J.-C., et provient du peuple sumérien. En Inde, l’ayurveda — une pratique qui utilise également les plantes pour soigner — serait apparue durant la même période. Toutefois, les premiers recueils écrits concernant la phytothérapie remontent à l’Égypte antique, en -1500 av. J.-C. En bref, il s’agit d’une pratique de soins ancestrale, traditionnelle et qui perdure à travers les siècles.

Que soigne la phytothérapie

Les maux physiques

De manière globale, la phytothérapie est employée pour pallier différents désagréments et douleurs physiques. On peut citer parmi celles-ci :

  • Les états de grippes ;
  • Les affections des bronches et ORL ;
  • Les problèmes de digestion ;
  • Les troubles gynécologiques, menstruels et urinaires ;
  • Les problèmes et douleurs dermatologiques (eczéma, coup de soleil, acné, etc.) ;
  • Les difficultés sanguines (circulation du sang) et lymphatiques ;
  • Etc.
Les maux émotionnels et psychiques

En étant bien accompagnée, la médecine naturelle peut également aider le patient à traiter des problématiques moins tangibles telles que :

  • Le stress ;
  • Les états anxieux ;
  • Les difficultés d’endormissement et les insomnies ;
  • Les fatigues passagères ;
  • Les déprimes saisonnières ;
  • Etc.
Contre-indications concernant la phytothérapie

La phytothérapie n’est pas recommandée pour tous. C’est pourquoi il est nécessaire de consulter un professionnel de la santé en amont et éviter d’entamer une automédication non suivie.

Par exemple, certaines plantes sont contre-indiquées pour les enfants en bas âge, les femmes enceintes et allaitantes. Aussi, il est nécessaire de considérer que certaines plantes peuvent provoquer des allergies. Enfin, la plupart des plantes ne peuvent pas se consommer en même temps. Le patient risque en effet de subir des effets secondaires.

Les différentes formes de la phytothérapie

La phytothérapie est utilisée de différentes manières et peut être employée en usage interne ou externe. Parmi les différents procédés existants, on retrouve :

 

  • Les plantes sèches. Elles sont souvent utilisées en infusions et décoctions.
  • Les poudres de plantes et extraits. Les principes actifs des herbes médicinales sont ainsi isolés et rassemblés dans des gélules ou ampoules. C’est par ce procédé que les comprimés d’homéopathie existent également.
  • Les alcoolats de plantes. Les plantes sont baignées dans de l’alcool pour en produire un élixir, à consommer en spray ou par gouttes.
  • Les macéras glycérinés et huileux ;
  • Etc.
Les applications de la phytothérapie

Où se procurer ces plantes médicinales

Une fois que vous avez consulté un professionnel de la santé habilité à la phytothérapie, plusieurs options s’offrent à vous pour déceler les plantes recommandées.

Les pharmacies et parapharmacies contiennent souvent quelques rayons dédiés aux « soins aux naturels ».

Certains magasins et épiceries bio proposent également des étalages dédiés à la naturopathie, et de ce fait, à la phytothérapie et à l’herboristerie.

Si vous ne souhaitez pas vous déplacer, il existe des boutiques spécialisées en ligne dédiées aux plantes médicinales. Il est également possible de vous procurer certaines plantes sèches auprès de cultivateurs locaux.

Envie de jouer les apprentis herboristes ? Pourquoi ne pas faire pousser quelques plantes chez vous ? Certaines d’entre elles peuvent être employées sans véritable précaution. C’est le cas par exemple de la camomille, du tilleul, de la verveine et de la menthe. Elles sont facilement exploitables et peuvent même être mélangées entre elles.

Quels sont les professionnels de la santé qui travaillent avec les plantes

Afin d’utiliser les vertus de la phytothérapie, il convient d’aller consulter un spécialiste de la santé. Le choix est vaste. En effet, rien qu’en France, on recense 148 variétés de plantes disponibles en libre-service. Concernant celles qui sont accessibles sous ordonnance, on en recense 458 autres au total. Les corps de métiers qui peuvent vous aiguiller sont les suivants :

Les médecins généralistes spécialisés en phytothérapie

De plus, cette prestation est partiellement remboursée par la sécurité sociale.

Les naturopathes
Ce métier n’est pour le moment pas conventionné en France. Un bon naturopathe travaille en corrélation avec votre médecin traitant. Il n’a à ce jour pas le droit de vous fournir une ordonnance.
Les pharmaciens
s’ils ont reçu des enseignements en botanique et en pharmacognosie au cours de leur cursus.
Lorsque l’on veut se soigner avec la phytothérapie, les possibilités sont multiples. En effet, que ce soit concernant la forme ou les variétés, le choix est vaste. Toutefois, les plantes peuvent véritablement vous aider à traiter de nombreux maux du quotidien. Il est cependant nécessaire d’être bien renseigné et accompagné. Vous pourrez ainsi commencer à entretenir votre santé au naturel sans désagréments. Envie d’en savoir plus ?